D'ici 2030, la pratique du co-working pourrait rapporter 123 milliards d'euros à l'économie française, dont une partie serait le fruit d'économies en temps de déplacement, estimée à 100 millions d'heures, et en dépenses de gaz, évaluées à environ 7 millions de tonnes.

Selon une étude réalisée par le cabinet Development Economics pour International Workplace Group (IWG) et Régus France (groupe spécialisé dans le coworking).

Contrairement aux idées reçues, près d'un tiers des futurs recrues plébiscite le bureau fermé individuel au détriment du flex-office, du télétravail et des espaces de coworking qui ont le moins la cote !

D'après une enquête menée par la Chaire Workplace Management de l'Essec Business School entre septembre et octobre 2018, auprès de 446 étudiants.

On est plus dans un phénomène d'équilibre entre la vie et le travail, mais dans un phénomène d'intégration entre la vie et le travail.
Fabrice Nadjari

Stratège de contenus de marques basé en Californie, interviewé par Grégory Pouy dans le cadre de son podcast Vlan