Salaire salé

Tiré du latin salarium (sal voulant dire sel), le salaire désignait à l'origine – sous la Rome Antique – la ration de sel donnée aux soldats en contrepartie du service rendu. Par la suite, la solde des légionnaires romains leur fut versée en pièces sonnantes et trébuchantes, qui leur permettaient d'acheter du sel afin de conserver leur ration les jours où celle-ci excédait en viandes.

Boris Johnson, après avoir largement contribué au Brexit, renonce à en assumer les conséquences en tant que dirigeant. Chez nous, le président Hollande se félicite de laisser le pays en meilleur état qu'il ne l'a pris. La plus grande démocratie du monde va devoir choisir entre deux candidats qui, l'un comme l'autre, ont comme principal argument que voter pour eux ça évite d'avoir l'autre. Le monde politique expose tous les jours sa perte de leadership dans notre monde en mutation.

Pour l'entreprise, on assiste au mouvement inverse. Jamais les entreprises n'ont autant été au centre de la vie de la cité. La vie économique et le travail sont des sujets majeurs de société qui mobilisent, passionnent, divisent.

Jamais les entreprises n'ont eu autant d'opportunités de développer de nouvelles activités. Tous ceux qui sont assis sur des rentes savent qu'elles sont, à plus ou moins long terme, condamnées au profit des nouveaux entrants qui viennent s'insérer dans la chaîne de valeur. Jamais le dynamisme créatif n'a été aussi foisonnant. L'envie de créer, la capacité à se lancer dans l'entrepreneuriat, l'audace de se lancer, sont partout.

Jamais l'espace de jeu des entreprises n'a été aussi ouvert. Avoir des ambitions mondiales est à la portée de tous. Jamais elles n'ont autant pris en compte la dimension humaine. Après avoir tenu des discours vides pendant des décennies sur l'importance de l'humain, elles réalisent que les talents sont leur vraie richesse, qu'ils peuvent s'en aller très facilement, que la qualité de vie au travail est directement liée à la motivation et à la créativité des acteurs, enfin que leur « image employeur » ne se construit plus sur la communication mais sur les avis des salariés diffusés sur le Net. Jamais elles n'ont été aussi sensibles et responsables face aux sujets de RSE. Après des décennies de discours politiquement correct qui masquait le plus grand cynisme sur ces sujets, chacun réalise que tricher ou même faire semblant peut se retourner contre soi avec des effets délétères. Notre monde de l'entreprise fait plus de sens, s'intéresse plus aux individus et dispose d'un champ d'opportunités infini.

Partons en vacances l'esprit libre et le coeur léger en sifflant l'air du grand Louis... « What a wonderful world », vraiment... A notre retour, de grandes choses nous attendent.

 

Eric Albert

Des start-ups au même étage que les patrons du journal Sud-Ouest

[Avec l'automatisation] "Les gens auront le temps de faire autre chose, des choses plus complexes, plus intéressantes avec plus de temps à consacrer aux loisirs."
Elon Musk

Co-fondateur de Tesla

En savoir plus
Je pense qu’il y a de bonnes chances pour que nous finissions par avoir un revenu de base universel ou quelque chose comme ça, du fait de l’automatisation. Je ne vois pas comment faire autrement.
Elon Musk

Co-fondateur de Tesla

En savoir plus

Le prêt de salariés entre entreprises, une pratique de plus en plus répandue

Le sujet de la personnalisation, y compris dans le séjour, est un thème très important pour nous. Il est au cœur de notre stratégie de centricité client et consiste à écouter le client chaque fois qu’il interagit avec nous – avant son séjour, lors de son arrivée à l’hôtel, pendant mais aussi après son séjour. Toute la mécanique de Big Data, de relation client, de CRM, doit œuvrer pour permettre un séjour personnalisé et agréable, deux caractéristiques qui étaient l’apanage du luxe.

En effet, lorsque vous étiez client régulier d’un hôtel de luxe, très souvent, la chambre était adaptée à vos attentes, parce qu’on vous connaissait.
Or, l’informatique, les bases de données, permettent de propager cette personnalisation en dehors du territoire privilégié du luxe où nous avons beaucoup de monde pour accompagner cette personnalisation.

Pour aller beaucoup plus loin, la technologie dans les chambres permet aussi de télécommander des transformations, d’avoir par exemple vos programmes préférés et les actualités de votre pays d’origine, tout comme l’oreiller que vous prenez d’habitude et vos produits de beauté favoris.
Tout ceci est à la portée de la technologie, et le sera encore plus en 2040.

Le thème de la personnalisation du séjour par rapport aux attentes du client, est un sujet important.

L’autre versant, c’est la personnalisation par rapport à la personnalité de l’employé. Nous réfléchissons à la manière de donner cette personnalité, de permettre à nos employés de personnaliser certains des lieux dans lesquels nos clients séjournent.

Vivek Badrinath

Directeur Général Adjoint AccorHotels